Vous êtes ici

Atelier de recherche pratique :"Utilité sociale, impact social et bien-être" avec Fiona Ottaviani

Le
[02] [déc 2019] [ 12:30]

GEM-Labs

142 Avenue des Martyrs
Ligne B arrêt Marie-Louise Paris – CEA
38000
Grenoble
All times are GMT+1

La Chaire « Territoires en Transition » organise un atelier de recherche pratique pour faire dialoguer chercheurs et praticiens : Utilité sociale, impact social et bien-être : comment prendre en compte l’intangible ? avec Fiona Ottaviani, Professeur Assistant à Grenoble Ecole de Management.

Un vaste mouvement d’interrogation sur le bien-fondé de l’évaluation de certaines activités émerge dans les années 2000 suite à l’accentuation d’une politique de comptabilisation des activités conçues majoritairement en termes d’« efficacité/efficience/cohérence » (Offredi, 2010). Le primat du registre de la performance et sa mobilisation au détriment d’autres registres tels que l’utilité sociale heurte les organisations de l’ESS, soucieuses de faire reconnaître les valeurs et les actions qu’elles portent. Dans ce cadre, l’efficacité prend le pas sur la réflexion sur la valeur sociale de l’organisation (Offredi [2012], Ogien [2008], Batifoulier [2011]), les moyens finissent par primer sur les fins et l’indicateur à se substituer au jugement.  C’est dans ce contexte que les réflexions autour des notions d’utilité sociale, d’impact social et de bien-être et de leurs quantifications ressurgissent venant alimenter une interrogation plus globale sur la prise en compte de la valeur du social.
  • Comment par exemple saisir l’impact en termes de liens sociaux et de pouvoir agir des activités ? Comment objectiver ces « réalités sociales » qui constituent le cœur de la mission sociale de ces organisations et semblent relever de l’intangible ?
  • Quelles méthodologies d’interface entre les approches en termes d’impact social, d’utilité sociale et de bien-être ? Quelles implications des parties prenantes ?
  • Quelles sont les pratiques émergences dans l’ESS ? Quelles sont les limites de ces expérimentations pour capturer l’intangible ? Quelles pistes pour dépasser ces difficultés ?
Tant de questions qui méritent de croiser les regards de chercheurs/ses et de professionnel.le.s de l’entreprise sociale ayant expérimenté les difficultés inhérentes à toute entreprise de valuation. Le workshop s'appuie sur le retour d'expérience de chercheurs/ses et d’organisations (la Croix Rouge, Le Rameau, les Accorderies, IBEST) ayant initié des démarches pour prendre en compte ces réalités sociales qui semblent relever de l’intangible.
 
 

12h30-15h – Déjeuner et rencontre

12h30-12h45 : Introduction de l’après-midi par Thibault Daudigeos, Chaire TeT
12h45-14h15 : Présentation et discussion ouverte autour des expérimentations – Méthode du fish bowls
Intervenant.e.s : Julien Kleszczowski (ISG Paris), Yann Ulliac (Le Rameau), Joël Lebossé (Accorderie), Lucie Loubaton (la Croix Rouge), Fiona Ottaviani (IBEST – Chaire TeT - GEM)
Points sur la genèse des expérimentations, leurs méthodes, les apports et les limites de celles-ci.
14h15-14h35 – Travail en groupe « que retenir de ce type de démarche (points de vigilances, ce qui fait école, etc.) »
14h35-15h : Restitution collective dans une session « fish bowls ».
 
Les places sont limitées. L’inscription est obligatoire.
Pour tout renseignement, contacter : fiona.ottaviani@grenoble-em.com

Autres évènements