Toutes les actualités
23 aoû 2016

Tous végétariens demain ? Dans la peau d'une vache grâce aux serious games, A table !

Serious games, advergame, anti-wargames....comment la technologie peut nous permettre aujourd'hui d'étendre nos prises de consciences telles que le bien-être animal ?Dans The Conversation Hélène Michel  et Isabelle Patroix de GEM et Dominique Kreziak proposent une analyse des dernières tendances en matière de jeu qui mettent l'utilisateur à la place de l'animal, d'un éleveur ou même d'un boucher ! 

Nous sommes outrés de manger du cheval alors qu’on nous promet du bœuf, nous sommes indignés que la vache puisse être « folle », nous sommes choqués des images violentes réalisées dans certains abattoirs. Bref, nous refusons le « crime alimentaire ».

Pour autant, sommes-nous prêts à devenir végétariens ? Pouvons-nous continuer à consommer de la viande sans culpabiliser ? Comment les serious games peuvent-ils nous aider à aborder cette question sensible ?

Dans la peau d’une vache

Pour faire prendre conscience aux consommateurs de la réalité crue de l’élevage industriel et de l’abattage, les médias optent en général pour les images-chocs qui bousculent nos émotions.

Dans cette veine, le jeu That Cow Game, du développeur néozélandais Alexey Botkov, propose au joueur de devenir une vache dans un abattoir qui exploite de la viande… humaine. Ce dernier explore ici toutes les étapes de la fabrication, des corps humains suspendus dans l’attente de l’abattage à l’empaquetage des steaks.

Le joueur ne peut qu’observer, et il assiste, impuissant, à l’amoncellement continu des paquets de viande. Exactement comme dans un abattoir. Malaise garanti.

Lire l'article dans The Conversation Bien-être animal : sommes-nous prêts à jouer le jeu ?

Sur le même thème