Toutes les actualités
26 avr 2016

Terrorisme : le Darknet est-il le coupable ?

Le Darknet n’est pas le seul moyen de communication des terroristes qui utilisent aussi les réseaux sociaux  ou encore les téléphones cryptés.

Jean-Philippe Rennard publie une tribune dans laquelle il montre que le Darknet est aussi un outil au service des libertés dont les principaux promoteurs sont les journalistes et les lanceurs d’alerte.

Au lendemain des attentats de Bruxelles, le ministre de l’Intérieur a déclaré : « Ceux qui nous frappent utilisent le Darknet ». Le coupable est enfin trouvé. C’est grâce à ce réseau sombre et nébuleux – aussi appelé dark web – que les terroristes peuvent agir. Tor doit être banni du territoire et les outils de chiffrage ouverts aux autorités policières. Les accusations portées sont globalement vides de sens. Les programmes de surveillance sont structurellement inefficaces et le « blocage du Darknet » totalement illusoire. La quête éternelle du bouc émissaire conduit à un amalgame dangereux qui confine désormais à la désinformation.

L’inefficience des programmes de surveillance de masse

Si l’on en croit les autorités, en France comme ailleurs, l’interdiction des échanges anonymes et confidentiels permettrait de repérer et de neutraliser les groupes terroristes. Pourtant, un haut responsable français de la lutte antiterroriste déclarait encore récemment à propos du fétichisme technologique : « C’est rassurant, mais ça n’a jamais marché. Quelle opération a été neutralisée grâce à la data ? » C’est aussi ce que montre une étude poussée de la New America Foundation :

L’analyse approfondie de 225 individus recrutés par al-Quaïda, ou par des groupes inspirés par l’idéologie d’al-Quaïda, et accusés d’actes de terrorisme aux États-Unis depuis le 11 septembre, démontre que les méthodes d’investigations traditionnelles […] sont à l’origine de la majorité des enquêtes, alors que la contribution du programme de surveillance de masse de la NSA à ces cas a été minime.

Lire la suite de l'article publié sur TheConversation

Sur le même thème