Toutes les actualités
30 sep 2016

Startups : et si on appuyait sur la pédale d'accélérateur du processus de création?

Vincent Mangematin, spécialiste en stratégie, management stratégique de l’innovation et management technologique, est aussi  professeur et directeur scientifique à Grenoble École de Management. Découvrez son intervention "Lean creation : accélérer le temps pour développer les start ups"  sur la chaine Xerfi dans le cadre des séries Precepta  Stratégiques TV .

La création d’entreprise est un moment de forte tension pour le créateur et son équipe. Il doit à la fois concevoir des produits et services, les commercialiser et créer l’entreprise cad faire les démarche administratives, l’organiser et assurer sa croissance et sa pérennité.

On parle souvent du capital risque comme d’un choix pour l’entrepreneur d’avoir plus de ressources pour pouvoir créer une entreprise à forte croissance. Le capital-risque apporte du capital mais aussi des réseaux et des compétences en termes de gestion. La contrepartie est une perte partielle de contrôle. Le capital-risque peut être vu comme une solution pour « acheter » du temps. On peut aussi imaginer des alternatives, notamment l’accélération du processus de création.

On a vu avec l’esprit 2.0 la commercialisation de produits en cours de développement. C’est le concept de produit à viabilité minimum qui rend compte de ce phénomène. Accélérer la mise sur le marché des produits n’est qu’une facette du problème. Il faut accélérer simultanément la création des produits et la création de l’entreprise. C’est la l’enjeu des accélérateurs, qu’ils soient publics ou privés.

Depuis le début des années 2010, les accélérateurs ont pour objectif d’accompagner les entrepreneurs pour créer rapidement leur entreprise. Dans une étude réalisée aux Etats Unis avec John Stayton sur les accélérateurs d’entreprise high tech, nous mettons en évidence trois mécanismes d’accélération.

 

Sur le même thème