Toutes les actualités
13 avr 2017

Quand l'Amérique rit, l'Europe pleure

L’optimisme est toujours de mise aux Etats-Unis

L'évolution du climat des affaires depuis 2005 montre que l'optimisme est plutôt du côté des État-Unis.Pourquoi un tel pessimisme du côté européen ? Analyse par Philippe Dupuy qui coordonne l'enquête menée auprès des directeurs financiers.

L’optimisme est toujours de mise aux États-Unis ! Deux mois après l’investiture du président Trump, notre indicateur de climat des affaires affiche une nouvelle progression pour atteindre 68,5 en mars contre 66,5 en décembre sur une échelle de zéro à cent. Sur un an glissant, l’indicateur enregistre une progression de près de 10 points (58,6 en mars 2016) pour atteindre son niveau le plus élevé depuis 2005.

Il ressort néanmoins de notre enquête un agacement certain des directeurs financiers : la liberté d’expression du nouveau président via les réseaux sociaux a, selon eux, un impact négatif important sur le climat des affaires. Ainsi, plus des deux tiers des répondants américains souhaitent que Donald Trump mette un terme à sa politique du « tweet » pour s’en tenir à une communication plus conventionnelle.

Évolution du climat des affaires depuis 2005 jusqu’à 2017. La courbe rouge est l’indicateur des États-Unis. La bleue est pour l’Europe. La surface en rouge montre le surcroît d’optimisme aux États-Unis par rapport à l’UE.

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

Contacts
Philippe Dupuy