Toutes les actualités
20 mai 2016

Obélix et compagnie : les rois de l'apprentissage ...du management !

Obélix et Compagnie fêtent leur 40 ans : la BD peut-elle aider à enseigner le management ? Entre apprentissage pédagogique et 9e art : peut-on parler d'innovation ? Séverine Le Loarne se questionne dans sa dernière parution de TheConversation

© Goscinny – Uderzo « Obélix et compagnie » - Dargaud 1976

« Quand j’étais petit garçon, je repassais mes leçons, en chantant… » La fin de la chanson ne précise pas si le petit garçon a finalement bien retenu ses leçons, mais l’hypothèse que le chant permettait de mieux retenir les conjugaisons et les règles de multiplications semble être validée… Répétition, intonation… Les recherches sur l’apprentissage, en particulier d’une langue, mais pas que – souvenez-vous de l’apprentissage de vos règles de multiplication – sont quasi-unanimes : le chant facilite la mémorisation !

Mais qu’en est-il des autres supports artistiques ? Et, qui plus est, pour un apprentissage des outils ou concepts clés du management ? À l’heure où les innovations pédagogiques font rage pour capter l’attention des managers débordés, inviter les cadres pressés à apprendre plus vite, ou pour immerger des étudiants dans un contexte qui, par définition, ne connaissent pas encore, je vous invite à réfléchir sur l’apprentissage pédagogique au travers du 9e art et, ainsi, de rendre hommage aux 40 ans d’« Obélix et Compagnie »…

Au-delà du divertissement et de la raillerie des méthodes de management, la bande dessinée pourrait-elle exercer un pouvoir de mémorisation des outils clés du management ? La réponse est définitivement oui… à quelques bémols près…

Lire la suite sur TheConversation