Toutes les actualités
19 oct 2016

Le Galaxy Note 7 de Samsung : quel impact sur l'industrie du smartphone ?

La sécurité de nos clients étant notre plus haute priorité, nous avons décidé de mettre un terme aux ventes et à la production de Galaxy Note 7 ....Michel Albouy de l'équipe Finance Innovation Gouvernance signe un nouvel opus dans TheConversation

Samsung et le Galaxy Note 7 : autant en emportent les batteries

La nouvelle est tombée le mardi 11 octobre 2016 : Samsung a annoncé l’arrêt de la production du Galaxy Note 7. Dans un communiqué envoyé aux médias américains, la marque coréenne indiquait de façon lapidaire que :

« La sécurité de nos clients étant notre plus haute priorité, nous avons décidé de mettre un terme aux ventes et à la production de Galaxy Note 7 ».

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le milieu de la high-tech et de la finance et le titre du conglomérat cédait plus de 8 % le 11 octobre et 9,4 % par rapport au 7 octobre. D’une bombe ? Oui dans une certaine mesure, mais pas totalement.

http://www.androidauthority.com/

L’histoire industrielle regorge de catastrophes du même nom et il ne saurait question de les rappeler toutes ici. La dernière en date est celle du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen. Cette affaire, encore en justice, a eu et a encore un impact très fort sur le constructeur allemand, sa situation financière et surtout son image. Car oui, nous sommes avec Internet entré de pleins pieds dans la mondialisation, mais également dans l’ère de l’image et des réseaux sociaux. Une image qui vaut de l’or quand elle est belle, mais qui peut s’autodétruire et entraîner dans son sillage des pertes financières colossales bien réelles.

Samsung ou l’histoire d’une petite affaire devenue très grande et très fière

Selon le site officiel de Samsung, Samsung est à l’origine une petite entreprise de négoce. Elle est devenue une entreprise mondiale avec des activités qui vont de la technologie de pointe, des semi-conducteurs, à la construction de gratte-ciel et d’usines, en passant par la pétrochimie, la mode, la médecine, la finance, l’hôtellerie et bien plus encore.

Fiers de leur culture technologique, les dirigeants de Samsung n’hésitent pas à déclarer sur le site du groupe :

« Nos découvertes, nos inventions et nos produits révolutionnaires nous ont permis d’asseoir notre position de leader dans tous ces domaines, et de toujours aller de l’avant ».

Les chiffres du compte de résultat consolidé témoignent de la réussite du conglomérat (tableau 1).

 

Fin 2015, le chiffre d’affaires total s’élevait à plus de 200 000 milliards de Wons (1 euro = 1 243 Wons), soit environ 161 milliards d’euros, et le bénéfice net à 18 700 milliards de Wons, soit 15 milliards d’euros. À titre de comparaison, et pour donner un ordre de grandeur, le groupe Renault affiche un chiffre d’affaires en 2015 de 45 milliards d’euros et un bénéfice net de 3 milliards, soit 5 fois moins que Samsung.

Les taux de marge opérationnelle et de marge nette (résultat net/chiffre d’affaires) du conglomérat font pâlir nos constructeurs, petits et grands. Rares sont en effet les grands groupes industriels à afficher des taux de marge nette supérieurs à 6 % (ils sont de 10 %, voire plus, pour Samsung). Cette réussite industrielle et financière est la source d’une immense fierté pour les dirigeants et les salariés de Samsung, mais également pour une nation qui a une revanche à prendre depuis longtemps sur le passé.

Retour sur un fiasco industriel

Une vidéo révèle au monde entier les défaillances du Galaxy Note 7, le nouveau modèle phare de Samsung. Le smartphone se met à dégager de la fumée dans un fast-food, sans raison apparente. Le 4 octobre 2016, un troisième exemplaire de remplacement, censé être « sûr » d’après Samsung, a pris feu à Nicholasville (Kentucky), en pleine nuit, dans la chambre de son propriétaire. Quand il ouvre les yeux, il se rend compte que « la pièce entière était remplie de fumée et sentait atrocement mauvais ». De quoi affoler les réseaux sociaux du monde entier. Samsung était pourtant censé avoir corrigé le tir, en ordonnant le 2 septembre le rappel planétaire de 2,5 millions d’exemplaires du Note 7. Mais le groupe a implicitement reconnu que les appareils distribués en remplacement des premiers millions de Note 7 vendus posaient aussi problème.

Afin de mettre un terme au buzz mondial, Samsung décide alors de retirer le Galaxy Note 7 de la vente. Les entreprises de la High-tech sont habituées aux réactions des utilisateurs de leurs produits. Il y a deux ans, c’est Apple qui était la cible de critiques d’utilisateurs déplorant que l’iPhone 6 se tordait dans les poches ( !). En 2010, les possesseurs d’iPhone 4 dénonçaient quant à eux des problèmes d’antenne. Mais dans le cas du Galaxy Note 7 l’affaire est plus sérieuse car la santé des utilisateurs est en jeu et que l’industriel a annoncé l’arrêt de sa fabrication.


Lire la suite de l'article dans TheConversation:

Le Galaxy Note 7 : le meilleur smartphone du marché

Quels impacts pour Samsung ?

Quels impacts pour l’industrie des smartphones ?

Une leçon qui devrait porter

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

Contacts
Michel Albouy

Sur le même thème