Toutes les actualités
30 sep 2016

Barometre du Climat mondial des affaires : optimisme à la hausse

Climat mondial des affaires

Nous rapportons la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les sources de risque pour l'entreprise ainsi que les prévisions de croissance des ratios clés de gestion. En question d'actualité, nous revenons sur l'impact potentiel du Brexit.

Lire l'étude complète en PDF

A retenir

Le niveau d'optimisme est toujours orienté à la hausse dans le monde. En Europe, le climat des affaires remonte à 56.3 contre 55.3 au deuxième trimestre 2016 et ce malgré le vote en faveur du Brexit. Avec 52, la France est dans le peloton de queue avec la Grèce et le Portugal. Les incertitudes politiques ralentissent les embauches pour 56.1% des entreprises françaises et les investissements pour 70.2%. Le Brexit ne devrait pas être suivi de votes similaires dans d'autres pays. La mise en place d'un plan stratégique, la culture d'entreprise et la personnalité du dirigeant sont les points clés du succès d'une entreprise.

Le niveau d'optimisme poursuit une lente remontée entamée en début d'année 2016. Il semble toujours pointer vers une croissance future positive de l'activité manufacturière mondiale.

Aux Etats-Unis, l'indicateur passe à 60.6 sur une échelle de 0 à 100, contre 59.4 au trimestre précédent. En Europe, l'indicateur de climat des affaires s'établit à 56.3 contre un niveau de 55.3 au trimestre précédent (voir graphique 1).

Alors que les marchés financiers ont été durement touchés par le Brexit, au moins dans un premier temps, il semble que l'impact du vote sur le moral des entreprises européennes reste limité. Il est néanmoins important de garder en tête que l'effet de la décision britannique ne se verra qu'à long terme.

Nous revenons sur ce point dans la question d'actualité de ce trimestre.

Rapport #5 : Eté 2016

Responsable projet : Philippe Dupuy,
Equipe projet : Philippe Dupuy (GEM), John Graham (Duke University), Alain Scordel (DFCG-INP)
L'enquête Duke University – Grenoble Ecole de Management – Tilburg University mesure depuis 20 ans le climat des affaires tel que perçu par les responsables financiers des entreprises à travers le monde.
L'enquête recueille près de 1500 réponses d'entreprises de tous les secteurs et de toutes les tailles. Pour la France, l'enquête reçoit le soutien de la DFCG.